Le Kung Fu contre l'obésité - Porc effiloché

Le Kung Fu contre l’obésité

Obésité et risques :

Lorsque l’apport énergétique des aliments surpasse la dépense énergétique du corps, ce dernier stocke l’excès d’énergie sous forme de graisse.

De très nombreuses études démontrent avec certitude que l’obésité est un facteur de risque majeur pour certaines maladies :

– Contribution à la résistance à l’insuline et au diabète de type 2.

– Hypertension.

– Augmentation des maladies cardiaques.

– Hausse du risque d’arthrose.

– Risque de maladie de la vésicule biliaire.

– Augmentation du risque de cancer du sein après la ménopause.

– Risque d’infertilité.

L’obésité se caractérise généralement par un indice de masse corporelle (IMC)  égal ou supérieur à 30 ( l’IMC se calcul de la sorte : poids en kilogrammes divisé par la hauteur en mètres au carré ; autrement dit : IMC = Poids / Taille²)

IMCInterprétation
+ de 40obésité morbide ou massive
35 à 40obésité sévère
30 à 35obésité modérée
25 à 30surpoids
18,5 à 25corpulence normale
16,5 à 18,5maigreur
– de 16,5famine

 

Kung Fu et alimentation saine :

La plupart des adultes prennent du poids avec l’âge. Des études  indiquent que la pratique régulière d’arts-martiaux n’empêche pas entièrement ce gain de poids, mais qu’elle contribue à le réduire, et ainsi à éviter d’atteindre un IMC de 30, voire plus.

Pour les personnes obèses qui souhaitent perdre du poids, un changement des habitudes alimentaires est également nécessaire. En effet, la perte de poids occasionnée par la pratique du Kung Fu couplée à un régime alimentaire adapté sera sensiblement plus rapide qu’une perte de poids due à la seule pratique du Kung Fu.

Il convient d’ajouter que la pratique sportive ne préserve pas de la prise de poids et ne constitue pas en soi une garantie de perte de poids. Seul un déficit calorique entraîne une perte de poids, d’où l’importance de rééquilibrer son alimentation pour obtenir des résultats probants sans mettre sa santé en danger.

Pin It on Pinterest