Survivants d’une semaine à Yun Tai Shan : nos impressions

On a démarré les cours à Yun Tai Shan depuis maintenant un peu plus d’une semaine. On a alors tous vu des changements physiques et psychologiques s’opérer et nos objectifs ne sont plus les mêmes qu’à notre arrivée. Voici un résumé de nos réflexions.

Comme l’ont fait remarquer Pierre et Sabine, la première semaine était une semaine de découverte. Nous savons maintenant à quoi nous attendre et entrons plus dans de la routine. L’objectif, qui était plutôt de réussir à nous adapter et à résister aux entraînements, a changé pour la plupart d’entre nous : apprendre rapidement ses taolus pour Pierre, afin d’être prêt pour la compétition, apprendre à se servir de nouvelles armes pour Vanessa, être plus propre dans mes positions pour moi…

On s’est cependant rendu compte qu’on a tous réagi différemment à la première semaine ici : alors que je ne pensais pas pouvoir suivre le rythme, je me suis surprise à tenir plus que je ne l’aurai cru possible. Au contraire Vanessa a été surprise par la maladie et a eu beaucoup de mal à s’adapter cette semaine.

Par contre il y a un point sur lequel on est tous d’accord : le plus difficile ici est le premier entraînement du matin, celui qui se passe à jeun et est basé sur le renforcement cardiaque et musculaire : course, pompes… Il est aussi difficile de s’habituer à la cantine, car la nourriture est très différente de ce que l’on a l’habitude de manger et les repas peuvent sembler répétitifs. Là aussi nos réactions ont été différentes : certains s’y sont habitués mieux qu’ils ne le pensaient, et d’autres comme moi, Sarah ou Zoé ont eu plus de mal.

À ce rythme on a tous déjà perdu un peu de poids, et nous avons pu constater des améliorations au niveau de notre endurance, souplesse ou de nos enchaînements (nous avons travaillé la « body motion » : le fait de bouger chaque part de notre corps de manière fluide pour changer de position et donner de la force à nos coups).

L’expérience est si intense que cela entraîne de petites baisses de moral chez certains, mais heureusement on est venu tous ensemble et on se serre les coudes ! On espère maintenant tous réussir à atteindre nos objectifs !