Beijing

Nos deux groupes se sont retrouvés à Beijing lundi 27 août, le soir après plusieurs heures de train. Les compétiteurs sont revenus heureux, et tous avec une médaille! Nous sommes allés manger au restaurant, puis nous nous sommes dirigés vers notre hôtel. Celui-ci était situé au cœur d’une rue historique, et très touristique de Beijing !

Dès le lendemain nous sommes allés visiter deux tours : celle du tambour, où nous avons pu observer une performance, puis celle de la cloche. Une légende raconte qu’afin que la cloche soit entendue dans toute la ville, il fallait qu’elle soit en bronze et d’une taille beaucoup plus grande que les cloches habituelles. Or, à l’époque il était difficile de fondre une cloche de cette taille en une seule fois, car le bronze refroidissait trop rapidement. Une rumeur racontait alors que si une jeune fille se jetait dans le bronze brûlant, son refroidissement ralentirait. La fille du fondeur, apprenant les difficultés de son père, se serait sacrifiée en se jetant dans le métal en fusion, permettant à la cloche d’être réalisée correctement.

Sur la place entre les deux tours des gens jouaient au Jianzi, un volant à plume qu’il faut se passer avec le pied sans le faire tomber. Ils avaient un niveau impressionnant ! Pierre s’est joint à un groupe afin d’essayer, avec plus de difficultés que les autres membres du groupe cependant.

Nous sommes aussi allés nous promener dans un des parcs de Beijing, où nous avons pu admirer les bâtiments traditionnels et un long corridor peint.

Erwan et Pierre sont ensuite allés voir le temple du lama durant l’après-midi, pendant que le reste du groupe est rentré se reposer et visiter la rue où nous étions logés.

Le lendemain nous nous sommes levés tôt pour aller voir la muraille de Chine, nous étions à un endroit où la muraille avait été conservée en l’état et qui était très peu touristique. On avait donc la muraille pour nous seuls ! Nous avions environ 3km à faire pour atteindre la septième porte, qui était le point culminant du parcours, avant de rentrer. Nous sommes allés chacun à notre rythme, nous ne sommes pas tous arrivé au bout, mais la vue était magnifique et l’expérience intéressante : alternance de parties montantes, surtout à l’allée, et descendantes parfois sur des marches et parfois sur des pentes sans escaliers. La vue sur les montagnes et le reste de la muraille était splendide !