Kung Fu, Wushu : quelle différence ?

Le mot Kung Fu nous vient d’un dialecte de la région chinoise de Guangdong; « da gongfu » signifie alors pratiquer le wushu. Popularisé au travers du cinéma, en particulier dans les films de Bruce Lee, et par le biais de son enseignement à l’étranger, le mot est devenu plus familier aux oreilles du public occidental. Néanmoins, dans les faits, Kung Fu et Wushu sont deux termes recouvrant la même réalité.

En chinois standard, « gongfu » signifie également « temps ». Comme dit le proverbe : « Si vous avez le gongfu (temps), passez-donc ». La maîtrise du gongfu s’obtient par la pratique assidue sur la base de méthodes appropriées, tout en ayant conscience que seules des années d’efforts constants y mènent. De nos jours, pratiquer le wushu et pratiquer le gongfu sont deux activités sensiblement identiques.

« Le gongfu est un cristal de temps et de sueur ».

Le mot wushu se compose de deux caractères :

WU qui contient lui-même le caractère « ge »: martial. Mais d’après les origines des caractères chinois, wu signifierait plutôt « arrêter le combat ». Le caractère interdit la violence et recherche la paix et la stabilité. Wu signifie également : « la force martiale à son plus haut s’exprime par la compassion, il s’agit de convaincre l’autre sans avoir recours aux armes ».

SHU signifie « arts, techniques, méthodes et tactiques. »

Une des définitions du wushu pourrait donc être : « l’art d’arrêter la guerre. »

Le wushu  est un sport traditionnel chinois au cœur duquel on retrouve l’art de l’attaque et de la défense. Il se cultive de manière externe et interne.

Le wushu, ou art martial chinois, est une manifestation typique de la culture chinoise, et un sport qui sollicite à la fois le corps et l’esprit. Sa théorie est basée sur la philosophie chinoise classique, tandis que ses compétences consistent en des formes variées : poings, armes et autres enchaînements de combat ainsi que du combat à mains nues. Le wushu possède également une dimension artistique. En plus d’être utilisé à des fins de défense, il sert aussi à mieux appréhender le corps humain. En Chine, le wushu était aussi populaire qu’il est ancien. Son caractère unique et son attrait indéniable suscitent une attention grandissante à travers le monde.